Rechercher
  • Juliette BERNEAU

Candidats, chasseurs de têtes et réseaux sociaux professionnels...

Mis à jour : 28 nov 2018


Tout comme le secteur de la finance avec les Fintech, le recrutement connait une évolution non négligeable du fait de l'utilisation du Big data et des nouvelles technologies.


De nouveaux modèles tels que les techniques de recrutement prédictif via les algorithmes, les plateformes de recrutement par cooptation (crowd recruiting) etc ... ont émergé et se développent. Ces nouveaux modes de recrutement peuvent correspondre à certains types de postes, de métiers ou de profils de candidats (certains, trop "chassés" et/ou considérés comme denrée rare sur le marché peuvent préférer une entrée en relation via un outil), mais n'occultent pas pour autant le recrutement traditionnel et notamment la chasse de têtes ou approche directe.


D'où l'intérêt de souligner quelques règles et usages à respecter par les candidats quant à l'utilisation des réseaux sociaux professionnels et à la lecture qui peut en être faite par les chasseurs de têtes ...


Règle n°1 : créer son profil sur les réseaux sociaux professionnels.

C'est indispensable aujourd'hui car ces réseaux sont utilisés comme des outils de sourcing au même titre que les job boards, et permettent aux chasseurs d'avoir une information actualisée sur le parcours professionnel des candidats.

Par ailleurs, un candidat invisible sur les réseaux sociaux professionnels est aujourd'hui un candidat suspect !


Règle n°2 : mettre à jour son profil à chaque changement de poste et/ou de société.

Cela permet aux chasseurs de dresser rapidement une liste de candidats potentiels, et aux candidats d'éviter les sollicitations qui n'auraient pas lieu d'être (en cas d'évolution professionnelle récente).


Règle n°3 : contacter les consultants de façon personnalisée.

Certains candidats utilisent les réseaux sociaux professionnels pour entrer en relation avec les consultants de cabinets de chasse de têtes. C'est une bonne idée mais ... cela ne suffit pas, surtout lorsque l'invitation n'est pas personnalisée, ce que je constate dans 90 % des cas ! Attention, une demande d'entrée en relation sur les réseaux sociaux professionnels ne remplace pas l'envoi d'un mail personnalisé accompagné d'un CV.


Règle n°4 : communiquer à bon escient !

Je recommande aux candidats à l'écoute du marché et/ou en transition professionnelle de favoriser les démarches directes et les relations humaines (vis-à-vis des cabinets de recrutement et de leur réseau) plutôt qu'un excès de communication sur les réseaux sociaux professionnels.