Rechercher
  • Juliette BERNEAU

L’ingénieur patrimonial, le « couteau suisse » de la gestion de patrimoine !

Mis à jour : 3 juil. 2019

L’ingénierie patrimoniale, métier révélateur d’un niveau de compétences et de services très élevé, intervient en tant que spécialisation pointue de la gestion de patrimoine.


Qu’est-ce qu'un ingénieur Patrimonial ?


Au sein des Banques, Cabinets de Gestion de Patrimoine, Compagnies d’assurance, Plateformes de distribution, Etudes Notariales, cabinets d’avocats, Family Offices, départements Gestion Privée des SGP et Cabinets d’expertise comptable, l’Ingénieur Patrimonial intervient auprès des clients ayant des problématiques « complexes » nécessitant le conseil d’un expert.


Il les conseille directement et/ou accompagne les conseillers en gestion de patrimoine, banquiers, gérants privés en contact avec ces clients.

La technicité de ses réponses n’a d’égale que ses compétences en matière juridique, fiscale, financière et immobilière.

L’Ingénieur Patrimonial travaille en interprofessionalité avec les avocats, notaires, experts comptables des clients ce qui lui permet d’analyser la situation patrimoniale de façon globale.


Il assure une veille juridique et fiscale constante et informe les conseillers « terrain » des évolutions réglementaires et jurisprudentielles qui pourraient avoir un impact sur le patrimoine de leurs clients.


Un très haut niveau de technicité...


Issu le plus souvent de formations supérieures juridiques avec spécialisation en gestion de patrimoine ou dans le notariat, l’ingénieur patrimonial cumule les compétences et doit maîtriser parfaitement les chiffres et les textes.


Il se doit de connaitre le droit de la famille, le droit des affaires, le droit financier, et des formations supplémentaires lui permettent d'accroître ses connaissances et sa technicité en ingénierie patrimoniale sur des sujets ou typologies de clients, comme l'ingénierie patrimoniale du chef d’entreprise par exemple.


Il intervient pour répondre à des problématiques diverses et souvent complexes que les banquiers, conseillers et autres professionnels en relation de 1er niveau avec le client ne sont pas à même de résoudre.


Successions, déclarations fiscales, stratégies immobilières, transmissions et cessions d’entreprises, stock-options sont autant de sujets sur lesquels l’Ingénieur Patrimonial doit apporter des conseils et proposer des solutions aux clients.


… allié à un excellent sens relationnel et commercial


Pour mener sa mission de façon efficace, il part à la découverte de chaque client afin de l’aider à identifier et hiérarchiser des objectifs clairs et réalistes.


Il réalise ensuite l’analyse des éléments et objectifs précisés par le client et lui fournit des préconisations afin de mettre en place une véritable stratégie patrimoniale.

Il l'accompagne ensuite dans la mise en œuvre de cette stratégie et le suit dans la durée afin d’anticiper les moments majeurs de sa vie, toujours d’un point de vue personnel et professionnel.


L’ingénieur patrimonial n’est pas là pour « vendre » mais pour analyser et préconiser : le « conseil » est au cœur de son métier.

Ses prestations donnent de plus en plus lieu à la facturation d’honoraires, au temps passé ou au forfait.

Cette tendance à la facturation d’honoraires va dans le sens de la réglementation.

Cela permet de faire « reconnaître » en tant que telle la prestation fournie, de la même façon que les autres professionnels, avec lesquels l’ingénieur patrimonial travaille et qui interviennent auprès des clients (avocats, notaires…).


Des professionnels recherchés…


Besoin d’un ingénieur patrimonial efficace et opérationnel ?

Diamant Consulting, de par sa connaissance du métier, peut vous aider dans votre recherche de talents …

368 vues